Connaître le sol

Test de sol. Crédit : Sherez - FotoliaLe sol constitue le milieu de vie de vos plantes, en grande partie sa nourriture principale. Pas de plantes de qualité sans sol de bonne qualité… Il est important de s’attarder à la propriété de votre sol, puisque c’est sa composition qui déterminera la qualité de vos récoltes.

La structure, la texture et le taux de matière organique de votre sol sont également à prendre en compte. Il peut être intéressant de faire produire un test à partir d’un échantillon de votre sol pour en connaître la qualité (nutriments disponibles, carences, niveau de pH). Avec ces connaissances en main, vous pourrez ensuite amender votre sol et mieux choisir les plantes à cultiver. Il est également important de vous questionner sur le potentiel de contamination de votre sol et, si c’est le cas d’adapter votre mode de culture en conséquence. En effet, un sol bien drainé, équilibré, riche et dont le niveau d’acidité (pH) se situe entre 6 et 7 vous donnera de bons et généreux rendements, tandis qu’un sol sablonneux, pauvres en matières organiques ou argileux, lourd et compact, peinera a fournir les nutriments nécessaires pour la croissance des plants. L’ajout de fumier ou de compost est alors suggéré.

La préparation du sol de votre potager peut se faire dès l’automne. Il est alors fortement conseillé de retourner la terre (environ 20 cm de profondeur), d’enlever les « impuretés » (pierres, racines, etc.), d’y épandre du fumier ou du compost décomposé en une mince couche et binez la surface de votre potager lorsqu’il est sec pour y intégrer les matières organiques. Par un automne clément, les vers de terre et les microorganismes décomposeront ce nouvel intrant pour le rendre assimilable aux plantes pour le printemps prochain. Vous pouvez aussi recouvrir vos parcelles de jardin d'un paillis pour protéger votre sol de l'érosion pendant l'hiver, tout en isolant la terre et ainsi prolonger l'activité des vers et microorganismes présents dans le sol. C'est aussi le moment idéal pour faire des ajustement au pH, avec de la chaux dolomitique, puisque le processus peut prendre quelques semaines.