La biodiversité au jardin

Que ce soit par le verdissement des quartiers ou la mise en place d’espaces regroupant une grande variété de plantes, les différents projets en agriculture urbaine favorisent la biodiversité urbaine. En offrant un lieu de nourriture et d’habitation, les jardins maraîchers sont, entre autres, des espaces essentiels pour les abeilles solitaires et autres insectes pollinisateurs.  En voulant s’approprier les toits pour la mise en place de jardins, le mouvement de l’agriculture urbaine joue aussi un rôle pour la biodiversité. Les toits verts sont des refuges pour la biodiversité urbaine.

Mais l’agriculture urbaine peut aussi être plus que cela. En effet, en choisissant des espèces patrimoniales, vous pouvez préserver la biodiversité de plusieurs espèces. C’est tout simple, vous pouvez acheter vos semences de semenciers préservant des espèces patrimoniales lors de la fête des semences d’Action Communiterre.

En effectuant la préservation des semences et en participant à des réseaux d’échange et de conservation de semences patrimoniales, tel que Semences du patrimoine vous devenez acteurs.trices de la biodiversité urbaine.

En outre, une étude menée par des chercheurs à São Paulo au Brésil montre que les jardins urbains jouent un rôle dans le maintien de la biodiversité des plantes maraichères indigènes d’une région. À Montréal, l’agriculture urbaine pourrait jouer son rôle dans le maintien ou la réintroduction d’espèces patrimoniales, dont l’emblématique Melon de Montréal. 

L’agriculture urbaine a vraiment un rôle à jouer dans le maintien de la biodiversité, mais aussi dans l’interconnexion des espaces verts des villes !