S'informer et s'entourer

Prospection : écoles aux alentours, éco quartier, associations d’appui

En premier lieu, informez-vous de ce qui se fait autour de vous. Si des jardins pédagogiques existent déjà localement, contactez les coordinateurs, visitez-les, vous pourrez ainsi vous faire une idée de la gestion que cela implique et des ateliers pédagogiques qui ont été mis en place. Renseignez-vous auprès de votre éco-quartier ou d’associations de jardinage afin de savoir s’ils proposent des programmes d’accompagnement de jardins pédagogiques. Ce travail de prospection vous permettra de ne pas vous lancer dans l’inconnu et ainsi de monter un projet plus efficacement.
 

Engager la direction, le comité d’établissement, d’autres enseignants

Un autre élément clé est de faire du jardin un projet à long terme. Les élèves ne sont à l'école que pour un court laps de temps, c'est pourquoi il est essentiel d'impliquer dès le départ du personnel académique et administratif de l'école afin d'avoir du soutien sur le long terme. Le principal, ainsi que toute l’équipe administrative et pédagogique d’un établissement, sont des  personnes clés pour le succès d'un jardin pédagogique. C’est d’eux que dépendent le soutien financier et l'intégration du jardin dans le programme scolaire. Pour convaincre un principal et son équipe, l'un des meilleurs arguments reste de visiter avec lui des jardins pédagogiques locaux et réussis! Un projet bien présenté, clair et organisé autour d'un comité solide rassureront forcement une équipe pédagogique aussi récalcitrant soit-elle.

 

Créer un comité

La création d'un comité avec un coordonnateur est vivement recommandée pour le succès d'un jardin pédagogique. Ce comité peut être composé d’enseignants, de parents d’élèves, mais surtout de toutes les personnes intéressées par le projet : employé de l’école, membre d’association de jardinage, voisins de l’école, etc. L’objectif de ce comité est de partager les tâches et les compétences de chacun : managériales, horticoles, etc. Organisez ensuite des réunions avec ce comité afin de définir le projet conjointement. Ce comité est essentiel pour l'installation et la maintenance du jardin. Il établira les objectifs, le calendrier et le budget du jardin. Le coordinateur doit avoir des responsabilités clairement définies et avoir une bonne capacité de gestion de projet, c'est à lui de savoir déléguer certaines responsabilités, c'est à lui d'établir de bonnes relations avec le corps enseignant. Le coordinateur peut-être bénévole (parent, enseignant) ou un salarié à temps partiel. Le projet doit être médiatisé régulièrement auprès des professeurs et des parents d'élèves, afin de leur laisser la possibilité de s'investir et de donner leur avis sur le projet.