Quelques exemples montréalais

De nombreux jardins pédagogiques ont déjà vu le jour à Montréal. Bien que situés majoritairement dans des écoles, il est possible d'en trouver dans des garderies ou encore dans des jardins communautaires. Le jardin communautaire Basile-Patenaude à son coin jeune, tandis que le jardin communautaire La Point-Verte prête une parcelle à un Centre de la petite enfance (CPE) et ouvre ses portes au volet alternatif Nature de l'École Charles-Lemoyne. Le Jardin botanique de Montréal anime, depuis la fin des années 1930, son Jardin-jeunes

Depuis quelques années, des camps de jour utilisent même cette thématique pour animer des groupes de jeunes. En 2012 et 2013, le camp de jour du CRAPAUD a encouragé les jeunes de 5 à 12 ans à explorer la nature et l’agriculture urbaine.

De nombreux jardins pédagogiques existent à Montréal, dont nous vous présentons quelques exemples ici. Les bienfaits de l'utilisation des jardins dans le milieu scolaire sur l'apprentissage des enfants et leur famille n’étant plus à prouver, il est probable que le nombre de ces jardins ira grandissant dans les prochaines années. 

Vous pouvez vous renseignez auprès des structures d’accueil d’enfants de votre quartier afin de participer aux éventuels projets de jardins pédagogiques, ou encore en démarrer un. Les jardins pédagogiques ne sont pas seulement pour les jeunes de moins de 12 ans, car on en trouve aussi au secondaire mais surtout des les Cégep et les Universités québécoises. Apprendre par le jardinage n'a pas d'âge!