Une première serre communautaire productive à Montréal

Grâce au travail acharné d'organismes communautaires, d'élus et de fonctionnaires de l'arrondissement Ville-Marie et de la Ville de Montréal, une première serre communautaire productive verra le jour à Montréal en 2016. Il y a bien la serre collective du projet Harmonie dans Mercier-Ouest, un projet visant à apporter une aide effective aux citoyens résidants du HLM « La Pépinière »  et créer un milieu de vie stimulant, agréale et harmonieux, mais ici la Corporation de développement communautaire du Centre-Sud, le Carrefour alimentaire Centre-Sud, Sentier urbain et la société écocitoyenne de Montréal développent un projet central pour un quartier nourricier. Cette serre offrira des plants et des semis aux citoyens et citoyennes qu'ils et elles pourront planter à la maison ou sur leur balcon et des ateliers éducatifs aux écoles. Elle aura aussi une activité maraîchère.

Pour Jean-Philippe Vermette, directeur général du Carrefour alimentaire Centre-Sud « l'implantation de la serre communautaire s'inscrit dans le cadre du projet "Quartier nourricier" qui permettra à termes de mettre en relation diverses infrastructures de production, de transformation et de distribution alimentaire au sein du quartier Sainte-Marie. Serre et jardins communautaires, jardins collectifs et institutionnels, cuisines collectives et de transformation, marchés publics et comptoirs de fruits et légumes dans les dépanneurs, le projet "Quartier nourricier" se veut une réponse structurante, plurielle, mobilisante et innovante aux enjeux d'insécurité alimentaire dans l'un des quartiers les plus démunis de Montréal   

Y allant de le même sens, Roxanne L'Écuyer, directrice générale de la Société écocitoyenne de Montréal, partage que« le Quartier Nourricier, avec comme point d'ancrage la serre communautaire, se veut un projet de quartier, par et pour le quartier. En plus des partenaires qui oeuvrent à l'opérationnalisation du projet et de tous ceux qui seront appelés à s'y joindre, les citoyens seront partie prenante à toutes les étapes de réalisation du projet, permettant ainsi une véritable appropriation du projet par la communauté ».

Pour Léonie Rouette Tétreault, Coordinatrice agriculture urbaine et responsable des communications au Carrefour alimentaire Centre-Sud « Les abords de la serre seront le point de ralliement pour les fermiers en devenir, petits et grands. Chacun pourra venir y apprendre les bases de la production de fruits et légumes en ville, y perfectionner son art ou partager ses connaissances avec d'autres citoyens. À travers une série d'ateliers pratiques sur l'agriculture urbaine, l'accès à des documents de références et à un jardin démonstratif entretenu par des résidents à proximité, (jardin St-Eusèbe), c'est tout un mouvement vers la production et l'autoproduction d'aliments sains que sera nourri et supporté part le projet ».

Dans cette serre, on y produira des semis de plantes potagères, des fruits et des légumes, dans le cadre d'un plateau de travail de jeunes en insertion coordonné par l'organisme Sentier Urbain. Cet organisme contribue depuis de nombreuses années au développement écoresponsable de l’individu, à la sensibilisation environnementale, à l’insertion socio-professionnelle des jeunes, et à l’embellissement des milieux de vie au centre-ville de Montréal. Vous avez certainement croisé leurs jardins dans des friches urbaines. 

Un bel exemple de collaboration entre la ville et les organismes du milieu ! Un exemple qui se veut aussi un système d'économie circulaire autant pour les ressources (les résidus de la production et de la transformation reviennent en compost au jardin communautaire connexe) que pour les revenus dégagés par les opérations. Ces derniers reviendront aux organismes impliqués dans les opérations de la serre. Un beau support mutuel et coopératif pour une économie sociale et engagée. On ne peut qu'espérer que ce projet deviennent un succès à reprendre dans les autres arrondissements de Montréal, comme ce fut le cas du premier jardin communautaire qui a vu le jour voici un peu plus de 40 ans dans le même quartier.

L'implantation de cette serre s'inscrit dans un plan d'ensemble de l'arrondissement Ville-Marie visant la relocalisation des jardins communautaires Saint-Eusèbe, l'installation d'une piste cyclable, le réaménagement du terrain de balle et la révision l'éclairage et autres éléments de mobilier présent dans le parc Walter Stewart.