Des jardins urbains à Laval !

Lancement du plan 2016-2020 du CASAL, le 6 juillet 2017  Dans l’ordre habituel : Stéphanie Cellier (directrice, Au panier de Chomedey), Caroline Boivin  (coordonnatrice, Division du développement social de la Ville de Laval), Caroline Barbir  (présidente-directrice générale, CISSS de Laval), Dr Jean-Pierre Trépanier (directeur de santé  public, CISSS de Laval)  Crédit photo : Vincent Girard De nombreuses municipalités québécoises mettent en place des cadres de références, des politiques ou des programmes de soutien à l'agriculture. Saint-Bruno à sa politique de ville nourricière, Gatineau son programme d'agriculture urbaine et voilà maintenant Laval lance son cadre de référence de soutien aux initiatives de démarrage de jardins communautaires et collectifs.

La Ville de Laval, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, ainsi que les membres du Comité d’action en sécurité alimentaire de Laval (CASAL) dévoilent officiellement le Plan d’action 2016-2020 du CASAL. Ce plan est une démarche collective pour la sécurité alimentaire sur le territoire lavallois.

En 2013-2014, 6,5 % des Lavallois âgés de 12 ans et plus (23 000 personnes) étaient confrontés à une insécurité alimentaire modérée ou grave liée à un revenu insuffisant.  Pour le docteur Jean-Pierre Trépanier, directeur de santé publique du CISSS de Laval, « favoriser la sécurité alimentaire, c’est agir, entre autres, sur l’accès à une saine alimentation pour tous. Une saine alimentation est possible dans un milieu qui permet à toute sa population, sans distinction selon le statut économique et social, de s’approvisionner, choisir, préparer et conserver des aliments permettant de développer et maintenir la santé ».

Issue d'une démarche participative le Plan d’action du CASAL vise le soutien d’initiatives et d’actions concertées visant, entre autres, l’amélioration de l’accès aux aliments sains, la lutte contre les inégalités sociales de santé et le développement des communautés, ainsi que la création d’environnements sains et sécuritaires. Dans ce cadre promouvoir et soutenir le développement de l’agriculture urbaine est l'un des objectifs.

Des jardins urbains, un objectif du Plan d’action du CASAL

Dans l’esprit de cette vision stratégique, la Ville de Laval lance un cadre de référence de soutien aux initiatives de démarrage de jardins communautaires et collectifs.  « Les consultations citoyennes des dernières années ont démontré l’engouement et le besoin des Lavallois et des Lavalloises à l’égard de l’agriculture urbaine. Afin de répondre de façon plus proactive aux demandes des citoyens et des organismes du territoire, ce cadre clarifie la responsabilité de chacun et offrira des outils de gestion clairs. La Ville de Laval soutiendra ainsi le démarrage et l’implantation de deux nouveaux jardins par année en fournissant des services divers et en octroyant une somme maximale de 6 000 $ par jardin aux organismes gestionnaires qui pourront produire, dans leur quartier, des légumes et des fruits frais », a annoncé Marc Demers, le maire de Laval.

Ses nouveaux jardins qui seront créés sur le territoire lavallois viendront rejoindre les 23 jardins communautaires et collectifs que compte actuellement cette ville. Il est possible de voir les initiatives en cours sur : http://agriculturemontreal.com/carte

Pour Eric Duchemin, directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine «il apparait clairement que les municipalités voient les différents avantages que procure l'agriculture urbaine, que ce soit comme stratégie de lutte à l'insécurité alimentaire ou plus seulement pour permettre des rencontres et la mobilisation citoyenne. L'agriculture urbaine devient un outil d'action pour les villes. Si plusieurs ont déjà fait des annonces, plusieurs en feront dans les prochaines années»

Le cadre de référence de Laval, qui balise et harmonise la gestion du développement des jardins sur le domaine public municipal, est disponible sur son site internet au https://www.laval.ca/Pages/Fr/Activites/soutien-financier-aux-organismes.aspx#jardins

Les jardiniers intéressés devront soumettre leur demande avant le 22 septembre 2017 pour 2018.