Matériel et outils

Enfumoir (photo, Marie-Julie Garneau)Bien se vêtir    

Un des meilleurs moyens de se prémunir contre les piqures d’abeilles est de se vêtir adéquatement, soit d’une combinaison apicole ou de vêtements pâles et amples, ainsi que d’un chapeau à voile. Une paire de gants d’apiculture et de souliers fermés vient compléter l’habillement. 

L’entretien du matériel     

Il est recommandé de renouveler le tiers des cadres d’une hausse, en fonction de leur degré d’usage. En trois ans, l’ensemble des cadres se trouve remplacé et on diminue ainsi les chances que certains pathogènes s’y développent.    

Au cours des premières visites de la saison, il semble également opportun de profiter de ce que les colonies d’abeilles sont encore petites pour nettoyer le matériel des ruches, soit les cadres, les hausses et l’entrecouvercle du surplus de cire et de propolis en vue de réduire les risques sanitaires et de faciliter les manipulations pour le restant de la saison.   
Modèle Top bar (photo Marie-Julie Garneau)Les outils et leur usage 

Les deux principaux outils de base en apiculture sont le lève-cadre et l’enfumoir. Le lève-cadre sert à décoller, déplacer et soulever les cadres lors des manipulations. On utilise l’enfumoir pour émettre une fumée blanche et froide qui masque les phéromones d’alarme transmises par les abeilles et permet ainsi de mieux maitriser leur comportement.   

Selon la nature des interventions effectuées, les instruments suivants peuvent aussi être utilisés : 
  • Chasse-abeille : en permettant aux abeilles de quitter la hausse, mais sans possibilité d’y revenir, il aide à réduire le nombre d’abeilles sur les cadres de miel à extraire 
  • Brosse : elle permet de dégager les abeilles restées sur un cadre destiné à l’extraction de miel ou à toutes autres manipulations Nourrisseur : il est utilisé pour nourrir la ruche d’un sirop sucré 
  • Couteau à désoperculer : il sert à désoperculer les rayons de miel    

Conseils pratiques  

Voici une liste de conseils à prendre en compte dans la pratique apicole :    
  • Visitez les ruches en temps sec et sans vent 
  • Assurez-vous que les abeilles aient accès, en tout temps, à une source d’eau propre Variée l’orientation de l’entrée des ruches de manière à ce que les abeilles des différentes colonies ne se croisent pas lors de leur envol. Cela contribuera à éviter qu’elles ne dérivent vers une ruche qui n’est pas la sienne. 
  • Évitez d’ouvrir les ruches inutilement et trop longtemps. Chaque intervention occasionne du stress aux abeilles qui doivent en plus réparer les dégâts causés par les manipulations