Le Santropol Roulant : lier la ville et la campagne


Avec un jardin sur le campus de l’Université McGill et un autre sur le toit de ses bureaux, le Santropol Roulant récolte plus de 1 tonne de légumes par an. Mais cette production ne suffisant pas aux besoins de ses cuisines, l’organisme a commencé à cultiver sur une terre hors de la ville en 2012. Le programme « entre grange et gratte-ciel » était né : un échange agricole ville-campagne pour les jeunes citadins. 

Avec plus de 400 bénévoles, le Santropol Roulant va bon train depuis déjà 17 ans! Se qualifiant d’« incubateur d’initiatives citoyennes », il se renouvèle et se démarque par son ouverture au changement, son dynamisme, et la diversité de ses activités. Et il n’hésite pas à prendre les moyens de ses ambitions. Au Santropol Roulant, un nouveau projet en attend toujours un autre. 

La nourriture comme véhicule pour établir une relation entre les générations

Le Santropol Roulant a pris racine dans la communauté par la création d’une « popote roulante », un service de repas chauds livrés au domicile de personnes âgées ou en perte d’autonomie. Son virage vers l’agriculture urbaine s’est amorcé lorsque l’organisme s’est intéressé à la provenance de ses aliments. 

Aujourd’hui, la popote roulante reste toujours le cœur du Santropol Roulant, mais l'organisme s’épanouit à travers ses nombreux projets semi-autonomes en agriculture urbaine démarrés par ses bénévoles.

L’embarras du choix

Vous voulez vous impliquer? Que choisir? Cuisiner ou livrer de bons repas chauds, jardiner en ville ou à la campagne, réparer des vélos, cueillir des fruits ou récolter du miel? Peut-être préférerez-vous devenir stagiaire ou participer aux nombreux ateliers de jardinage et de cuisine, ou bien assister aux diverses activités dans ses jardins? 

Ce n’est pas sans raison que tant de gens veulent s’impliquer au Santropol Roulant, il y a une telle diversité d’activités! Le Santropol Roulant, un des moteurs du mouvement de l’agriculture urbaine montréalaise, est à son image diversifié. 



Besoin de grand air?

Avec un jardin sur le campus de l’Université McGill et un autre sur son toit, le Santropol produit des récoltes considérables. Mais ce n’était pas assez et le Santropol Roulant : il désirait augmenter sa production afin de développer sa propre autonomie alimentaire. C’est pourquoi, en 2012, ils ont établi un partenariat avec la ferme Zéphyr, une ferme certifiée biologique située à Senneville sur l’île de Montréal en zone périurbaine. Dans une ambiance chaleureuse, en pleine nature, ils y expérimentent de nouveaux modèles de jardinage communautaire à plus grande échelle. La jolie ferme leur permet de vendre leurs récoltes dans des marchés de quartier, mais aussi de paniers biologiques abordables, un modèle de « circuit court » permettant aux citadin.e.s d’avoir accès à des légumes frais et biologiques. Ceux-ci encouragent une ferme locale en devenant leur partenaire, à qui ils payent, en début de saison, un montant en échange de ses produits. 

« Entre grange et gratte-ciel » 

De leur partenariat avec la ferme Zéphyr est né le projet « Entre grange et gratte-ciel », un concept innovateur d’échange agricole « ville-campagne », qui consiste à sortir des jeunes de la ville et de les reconnecter avec la source de leur nourriture, tout en ouvrant les citadins aux enjeux de l’agriculture maraichère périurbaine. Ces jeunes cultivent et apprennent à jardiner, tout en se sensibilisant aux enjeux liés à la sécurité alimentaire et à la protection des terres agricoles. 


« Boucler la boucle »

Le Santropol Roulant n’aime pas le gaspillage alimentaire, c’est pourquoi il désire « fermer la boucle » en produisant du compost pour amender ses jardins, à partir de ses résidus de cuisine. Malheureusement, la popote roulante n’a pas la capacité de tout composter sur place, mais l’organisme désire créer un système lui permettant de composter l’entièreté de ses résidus alimentaires pour les utiliser dans ses jardins. Cela le rendrait encore plus unique, en faisant de lui le premier organisme montréalais à « boucler la boucle » en réutilisant ses propres déchets, créant un « microsystème alimentaire ». 

Toujours à l’avant-garde 

Le Santropol Roulant illustre comment des projets en agriculture urbaine peuvent avoir un impact bénéfique dans une ville, et ce, dans toutes les étapes du cycle alimentaire, qu’il s’agisse de la production, la transformation, la distribution et la consommation. L’organisme a développé ce concept à petite échelle, mais il représente un exemple qui pourrait inspirer des projets à la grandeur d’un quartier et même d’une ville!