Insectes nuisibles et maladies

Doryphore dans son élément. Crédit : Rosana PradaAvant de considérer utiliser des insecticides, même biologiques et écologiques, posez-vous  quelques questions avant toute chose:

1-    Vos végétaux sont-ils situés au bon endroit? (ensoleillement/ombre, type de sol, etc.)

2-   Avez-vous l’énergie et le temps à consacrer à l’entretien de plantes sensibles aux maladies et ravageurs? Peut-être devez-vous reconsidérer vos choix de plantes.

3-   Avez-vous une assez grande variété de cultures? Une diversité de plantes dans votre jardin, se rapprochant d’un écosystème naturel, favorisera les interrelations entre les proies et les prédateurs.

4-   Avez-vous intégré des prédateurs naturels? Plantes à fleurs (capucine, œillet d’inde, chrysanthème, lavande, etc.), plantes de la famille de la carotte (anis, fenouil, céleri, etc.), de la moutarde (roquette, giroflée, etc.), de la menthe, de la marguerite (spécialement le pyrèthre), vivaces, arbres et arbustes?

5-   Avez-vous retournez la terre en début d’hiver afin de nourrir les oiseaux d’insectes nuisibles découverts?

Un puceron en pleine action ! Crédit : Roger Latour Même si vous avez mis toutes les chances de votre côté, il se peut que certains insectes nuisibles se retrouvent dans votre jardin. Afin d’éviter leur multiplication, l’observation attentive de vos plants est de mise. Lorsque vous les avez repéré, la façon la plus facile de les éliminer reste de les enlever à la main ou de secouer le plant pour les faires tomber. Or, certains insectes ne se laissent pas si facilement chassés! Asperger de l’eau chaude (bouillante) ou simplement de l’eau savonneuse est une technique qui peut s’avérer très efficace, parmi d’autres insecticides naturels que vous pouvez vous-mêmes fabriquer.

Voici enfin quelques exemples de pièges à insectes faciles à construire. N’oubliez pas de vous débarrasser des insectes piégés pour ne pas qu’ils retournent au jardin!

·       Pour les perce-oreilles : sceau et papier journal humide

·       Pour les vers fil-de-fer (larve de taupin) : enterrez des morceaux de pomme de terre pour les attirer loin des plantes potagères

·       Pour les limaces : bière et eau sucrée dans des contenants au jardin ou marc à café

·       Pour la courtilière : boîte de conserve et térébenthine

·       Pour les doryphores : graines de ricin

·       Pour les larves du hanneton ou vers blanc : enfouissez des feuilles de chou ou du navet grossièrement hachées